Les règles de prescription

Solutions oculaires

L’essentiel

Les modalités de prescription des solutions stériles pour traitement symptomatique de la sécheresse oculaire avec kératite ou kérato-conjonctivite sèche ou associée à un dysfonctionnement meibomien évoluent au fil des inscriptions et renouvellements d’inscription des solutions sur la LPPR. Des distinctions sont opérées s’il s’agit d’une première prescription ou non, par un ophtalmologiste ou par tout médecin, et après un examen ophtalmologique ou non.

 

Ces différents modes de prescription, pouvant affecter les produits de la même gamme suscitent beaucoup de questions et d’erreurs. Des demandes de récupération de l’indu sont ainsi émises par les CPAM.

 

Aussi, dès septembre 2022, la FSPF a demandé à plusieurs reprises à la CNAM des précisions sur les modes de prescription des solutions oculaires, une simplification et une uniformisation des pratiques. Nous ne manquerons pas de vous informer de leur réponse.

 

Dans l’attente, en l’absence de doctrine nationale et au vu de l’interprétation divergentes de certaines CPAM, la FSPF met à la disposition de ses adhérents une circulaire permettant de faire le point sur la règlementation et les différentes pratiques.

 

En cas de doute et afin d’anticiper toute demande de récupération de l’indu, n’hésitez pas à faire le point avec le pharmacien conseil de votre CPAM. Vous pouvez également demander à vos représentants d’inscrire ce sujet à l’ordre du jour des commissions paritaires locales (CPL) et des commissions paritaires régionales (CPR).