Stupéfiants Lors de la délivrance d’un médicament classé comme stupéfiant (ou assimilé), dois-je porter une mention particulière sur son conditionnement ?