Vaccination antigrippale : mode d'emploi - actualisation

Vaccination antigrippale : mode d'emploi - actualisation

Publié le 25/10/2019 par FSPF

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 15 octobre prochain et s’achèvera le 31 janvier 2020. Elle est marquée par la généralisation de la vaccination antigrippale à l’officine.

Quels vaccins ?

Pour cette campagne 2019-2020, les vaccins pris en charge sont les suivants :

Nom commercial

Type de vaccin

Vaxigrip tetra®

Tétravalent

Influvac tetra®

Tétravalent

 

Quels patients ?

Vous ne pouvez vacciner à l’officine que les patients :

  • majeurs
  • ciblés par les recommandations vaccinales
  • ne présentant pas d’antécédents de réaction allergique sévère à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure 

Pour déterminer l’éligibilité d’une personne à la vaccination à l’officine, consultez cette checklist sur le site du Cespharm.

 

Comment facturer ?

Au prix du produit s’ajoute désormais la facturation et la prise en charge d'un honoraire de vaccination lorsque vous réalisez l’injection du vaccin.

Le patient vous présente un bon de prise en charge

Pour consulter le modèle de bon de prise en charge : cliquez ici.

Une fois la dispensation du vaccin réalisée :

  • Remplissez la partie haute du bon de prise en charge.
  • Si vous ne réalisez pas l’injection le même jour, scannez le bon rempli pour transmission à la CPAM.
  • Facturez le vaccin avec une prise en charge du régime obligatoire à hauteur de 100 % : code de facturation « PREV » ou « DPREV » selon les logiciels métier.

Une fois l’injection du vaccin réalisée :

  • Remplissez la partie basse du bon de prise en charge

Le patient qui se rend à l’officine avec un vaccin délivré par une autre pharmacie doit impérativement présenter son bon de prise en charge dont la partie haute a été renseignée par le pharmacien ayant dispensé le vaccin.

  • Scannez le bon rempli pour transmission à la CPAM
  • Facturez un honoraire d’un montant de :
    • 6,30 € en métropole
    • 6,60 € dans les départements et régions d’outre-mer 

Selon l’assurance maladie, cet honoraire est exonéré de TVA.

Il est pris en charge à hauteur de 60 % pour le régime obligatoire et 40 % pour le régime complémentaire : code de facturation « VGP ». 

La prise en charge du ticket modérateur est obligatoire pour les contrats dits « responsables et solidaires » d’assurance complémentaire santé (environ 95 % des contrats).  

 Si la mention « l’acte d’injection est pris en charge au titre de l’ALD » apparaît sur le bon, l’honoraire est pris en charge à 100 % par le régime obligatoire.

Si l’injection est réalisée le jour de la délivrance du vaccin : la facturation du produit et de l’acte se fait simultanément.

Si l’injection est réalisée à distance de la délivrance du vaccin : la facturation de l’acte est différée.

 

Le patient ne vous présente pas de bon de prise en charge

  • Dans le cas où le patient est éligible au remboursement mais qu’il a égaré son bon ou ne l’a jamais reçu, vous pouvez imprimer un bon vierge à partir de votre espace Ameli pro.

Vous facturez ensuite le vaccin avec une prise en charge du régime obligatoire à hauteur de 100 % : code de facturation « PREV » (ou « DPREV » selon les logiciels).

Vous pouvez effectuer l’acte vaccinal avec une prise en charge à hauteur de 60 % par le régime obligatoire et 40 % par le régime complémentaire : code de facturation « VGP ».

Depuis le 1er novembre, les taux de prise en charge ont changé !

Nous venons d'apprendre que l'acte d’injection sera pris en charge à 70 % pour le régime obligatoire et 30 % pour le régime complémentaire. 

Cette meilleure prise en charge était une revendication de la FSPF lors de la négociation, au bénéfice des patients. Nous nous en félicitons tout en regrettant une mise œuvre… en cours de campagne de vaccination.

 

  • Dans le cas où le patient n’est pas éligible au remboursement :

Vous pouvez délivrer le vaccin mais il ne sera pas pris en charge par l’assurance maladie.

La vaccination est possible en officine mais le vaccin et l’injection ne sont pas remboursés par l’assurance maladie pour :

  • les professionnels de santé salariés (leur vaccination doit être organisée par leur employeur, le vaccin et l’injection des titulaires d’officine étant pris en charge par l'assurance maladie).
  • les professionnels en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe grave.
  • les personnels navigants des bateaux de croisière et des avions.
  • les personnels de l’industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs.

 

Quelle traçabilité ?

A l’issue de l’injection, vous devez inscrire dans le carnet de santé ou le carnet de vaccination du patient vos nom et prénom, la dénomination du vaccin administré, la date d’administration et le numéro de lot du vaccin. 

Dans le cas où votre patient ne vous présente pas son carnet de santé ou de vaccination, vous lui délivrez une attestation de vaccination. 

Pour télécharger un modèle d’attestation : cliquez ici 

Enfin, n’oubliez pas de remettre au patient l’original du bon de prise en charge après l’avoir scanné.

 

Que faire des seringues usagées ?

Les déchets perforants issus de la vaccination seront collectés pour la campagne 2019 par l’éco-organisme DASTRI.