Tests antigéniques : Fin de la prise en charge pour les non-résidents en France

Tests antigéniques : Fin de la prise en charge pour les non-résidents en France

Publié le 08/07/2021 par FSPF

Depuis le 7 juillet, les conditions de prise en charge des tests antigéniques par l’assurance maladie obligatoire sont modifiées. 

Seules peuvent bénéficier de la prise en charge intégrale, par l’assurance maladie obligatoire, des tests antigéniques les personnes suivantes :

  • Personnes résidant en France et ayant la qualité d’assurés sociaux. 
  • Personnes résidant en France et n’ayant pas la qualité d’assurés sociaux.
  • Personnes relevant d’un Etat membre de l’UE ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen (EEE) ou de Suisse, sur prescription médicale, sur présentation de la carte européenne d'assurance maladie.
  • Personnes relevant d’un Etat membre de l’UE ou partie à l’accord sur l’EEE ou de Suisse identifiées comme cas contact, sur présentation de la carte européenne d'assurance maladie. 

Pour ces personnes, la rémunération du pharmacien d’officine, qui comprend le prélèvement et l’analyse d’une part et le test (dispositif médical) d’autre part, est fixée à 25,01 € (TTC, TVA à 0 %) depuis le 1er juillet. Pour obtenir cette rémunération, le pharmacien d’officine facture la réalisation du test à l’assurance maladie obligatoire. 

Dans les autres cas, le pharmacien d’officine facture directement le test au patient. Le Gouvernement a annoncé un tarif de 29 €, mais les textes réglementaires fixant un prix limite de vente n’ont pas été publiés à ce jour. 

Pour rappel, comme pour toute prestation de services, le prix en euros et toutes taxes comprises de la réalisation des tests antigéniques par le pharmacien d’officine doit faire l’objet d’une information des consommateurs visible et lisible, par affichage sur le lieu d’accueil de la clientèle. 

Retrouvez notre foire aux questions actualisée en cliquant ICI

 

Confraternellement, 

Philippe BESSET 

Président de la FSPF