Signature d'un accord Pharmaciens d'officine / HAD

Signature d'un accord Pharmaciens d'officine / HAD

Publié le 01/06/2018 par FSPF

La FSPF, l’USPO et la FNEHAD signent un nouvel accord-cadre pour un partenariat constructif entre pharmaciens d’officine et structures d’hospitalisation à domicile.  

La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF), l’Union des Syndicats de Pharmaciens d’Officine (USPO) et la Fédération nationale des établissements d’hospitalisation à domicile (FNEHAD), ont signé un nouvel accord-cadre ce jeudi 24 mai 2018. Il marque l’engagement commun des syndicats et de la fédération pour que se développe, entre pharmaciens d’officines et structures d’HAD, un partenariat durable et efficace, respectueux de leurs obligations respectives et au plus proche des besoins du patient.

L’accord prévoit notamment que soient menées des études et expérimentations afin de valoriser les organisations améliorant le service au patient, telles que la préparation des doses à administrer et la dispensation à domicile par le pharmacien d’officine ou s’inscrivant dans des pratiques innovantes telle que la dématérialisation de la facturation.

Cet accord remplace celui conclu en 2009 par les mêmes organisations, ses rédacteurs ayant pour objectifs de le simplifier et de tenir compte des nombreuses évolutions intervenues depuis neuf ans dans la pratique officinale comme dans le champ de l’HAD.

« Il était indispensable de fournir aux pharmaciens et aux professionnels de l’HAD un cadre de référence parfaitement en phase avec les pratiques actuelles, marquées encore récemment par la mise en œuvre des Contrats d’amélioration de la qualité et de l’efficience des soins », déclare le Dr Elisabeth HUBERT, présidente de la FNEHAD. « Sur les dix dernières années, l’activité d’HAD a beaucoup évolué en volume et en nature, et l’amélioration du circuit du médicament est une exigence croissante pour les établissements de santé, démarche qui nécessite la mobilisation constante et la coopération de tous les professionnels ».

Cet accord prévoit également une convention type entre pharmacien titulaire d’officine et établissement d’HAD qui précise les obligations des parties et un modèle de lettre de mission.

« Dans le cadre de l’évolution du métier de pharmacien d’officine, l’accompagnement des patients, le bon usage, le renforcement de l’observance et la lutte contre l’iatrogénie sont des priorités bien identifiées par les pouvoirs publics. Les patients en HAD, particulièrement fragiles, doivent pouvoir bénéficier de cet accompagnement par les pharmaciens d’officine », selon Gilles BONNEFOND, président de l’USPO et Philippe GAERTNER, président de la FSPF.