Prévoyance de la Pharmacie d’officine - Les non cadres vont bientôt bénéficier des mêmes garanties santé que les cadres

Prévoyance de la Pharmacie d’officine - Les non cadres vont bientôt bénéficier des mêmes garanties santé que les cadres

Publié le 01/07/2019 par FSPF

Les partenaires sociaux ont signé en commission paritaire nationale de branche, le 1er juillet, un avenant à la convention collective nationale de la Pharmacie d’officine contenant des améliorations en matière de prévoyance et santé, plus particulièrement en faveur des salariés non cadres.

Ces évolutions font suite à des demandes anciennes et récurrentes aussi bien des employeurs que de leurs salariés, soucieux de mettre un terme aux différences de traitements entre salariés en matière de frais de soins de santé.

A cette occasion, les partenaires sociaux ont également pris les mesures nécessaires pour mettre le régime en conformité avec le « 100 % santé », qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain. Ils se sont accordés sur :

  • une harmonisation des garanties santé qui se feront désormais sur la base des garanties du régime de base des salariés cadres et assimilés (RPO) ;
  • une harmonisation des cotisations cadres / non cadres avec un faible impact sur les cotisations globales des non cadres et une répartition employeur / salarié stable. 

En matière de prévoyance, il a été décidé :

  • d’harmoniser les capitaux décès des salariés et les rentes éducation ;
  • de donner aux employeurs la possibilité de bénéficier dans le régime supplémentaire facultatif (RSF) d’une réduction de la franchise arrêt de travail des cadres et assimilées à 3 jours, identique à celle des non cadres. 

Il s’agit donc d’évolutions significatives dans la prise en charge des frais de soins de santé des non cadres avec de réelles améliorations sur certains postes comme les prothèses dentaires, l’optique ou les dépassements d’honoraires médicaux.

Une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des salariés des pharmacies d’officine, sans alourdir les charges des entreprises officinales.

 

Cordialement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF

 

Crédit photo : gouvernement.fr