Plan de relance de l’apprentissage : création d’une aide exceptionnelle

Plan de relance de l’apprentissage : création d’une aide exceptionnelle

Publié le 11/06/2020 par FSPF

L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) nous informe que le Gouvernement a réuni le 4 juin les partenaires sociaux afin d’échanger sur les conséquences de la crise sanitaire sur l’apprentissage. La ministre du Travail a présenté un plan de relance de l’apprentissage dont les mesures essentielles pour l’officine sont les suivantes : 

  • La création d’une aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis (remplaçant temporairement l’aide unique à l’apprentissage) 

Les entreprises de moins de 250 salariés qui recruteraient un apprenti entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 bénéficieraient d’une aide exceptionnelle, versée de manière automatique pour tout contrat d’apprentissage déposé auprès d’un OPCO (opérateur de compétences). 

L’aide unique à l’apprentissage passerait, pour la première année d’apprentissage, d’un montant plafonné de 4 125 euros à un montant plafonné de 8 000 euros pour un apprenti majeur et à un montant plafonné de 5 000 euros pour un apprenti mineur. 

L’aide versée au titre des autres années ne varierait pas (soit un plafond de 2 000 euros pour la seconde année et un plafond de 1 250 euros pour la troisième).

 

  • Prolongation de la période en CFA dans l’attente de signer un contrat d’apprentissage  

La durée laissée aux jeunes après leur entrée en CFA (centre de formation d’apprentis) pour trouver un employeur serait allongée temporairement de trois à six mois. Concrètement, un jeune qui entrerait en CFA en septembre 2020 aurait jusqu’au 28 février 2021, soit la fin du versement de l’aide exceptionnelle, pour signer un contrat d’apprentissage.

 

Comme le souligne Philippe DENRY, Vice-président, chargé de la formation professionnelle à la FSPF, " nous sommes responsables de la formation de nos futurs préparateurs. Sachons saisir ces opportunités pour nos entreprises."

Nous ne manquerons donc pas de revenir vers vous dès que ces mesures seront applicables.

 

Bien confraternellement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF