Un pharmacien au Ségur de la Santé

Un pharmacien au Ségur de la Santé

Publié le 31/05/2020 par FSPF

Le ministre de la Santé Olivier Véran vient de désigner Jocelyne Wittevrongel, présidente de l’Union nationale des professionnels de santé (UNPS), pour piloter le groupe de travail correspondant au pilier n°4 du Ségur de la santé : « Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers ».

Ce groupe de travail sera notamment chargé de formuler des propositions sur l’exercice coordonné, le développement des Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) et les liens entre la ville et l’hôpital.

La FSPF se félicite de la nomination d’une pharmacienne à la tête de ce groupe de travail. Secrétaire générale de la FSPF, Jocelyne Wittevrongel portera la parole des professionnels de santé libéraux, et en leur sein, celles des pharmaciens d’officine, très engagés dans les CPTS et la coordination des soins. Pendant la crise sanitaire, les officinaux ont déjà montré qu’ils pouvaient travailler en collaboration avec l’hôpital en dispensant aux patients les médicaments habituellement délivrés par les pharmacies à usage intérieur (PUI). Ce Ségur de la santé doit renforcer ce lien entre les pharmacies de ville et les établissements hospitaliers.

Toutefois, la FSPF estime qu’au-delà de cette nomination, les pistes avancées par le Premier ministre pour guider les discussions de ce Ségur de la santé restent trop hospitalo-centrées. La Fédération déplore également, comme elle l’a écrit dans une lettre ouverte à Édouard Philippe, l’absence d’un volet « prévention ». Il est inconcevable de repenser notre système de soins en faisant l’impasse sur les sujets essentiels que sont l’éducation pour la santé à tous les âges de la vie, l’enseignement des gestes barrières, le dépistage à large échelle des malades, la lutte contre la mauvaise observance des patients à leurs traitements, ou encore l’information sur la question de l’immunité collective et la vaccination. Un système de soins de qualité passe aussi par notre indépendance en matière d’approvisionnement en biens de santé. Ce Ségur doit être l’occasion de trouver les moyens de rapatrier la fabrication de produits pharmaceutiques plus près de nos frontières.

La FSPF souhaite que toutes ces questions soient abordées dans le cadre du Ségur de la santé. C’est pourquoi, nous travaillons à la rédaction d’une contribution à laquelle nous invitons tous les pharmaciens à participer. Un questionnaire vous sera adressé prochainement afin que, avec vous, nous montrions le rôle d’aujourd’hui et de demain des pharmaciens et fassions de cette concertation un véritable Ségur de la santé.

 

Confraternellement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF