OPCO EP : Les Libéraux de santé revendiquent leur choix

OPCO EP : Les Libéraux de santé revendiquent leur choix

Publié le 06/06/2019 par FSPF

Depuis le 1er avril 2019, en application de la loi de réforme de la formation professionnelle, les 20 Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) ont laissé place à 11 opérateurs de compétences (OPCO). L’OPCO des entreprises de proximité (OPCO EP), qui regroupe l’OPCA PEPSS/Actalians et AGEFOS/PME, a ainsi été agréé pour accompagner 54 branches professionnelles dans la formation des salariés. Pour ce qui concerne le secteur des professions libérales, la plupart des branches s’y retrouvent, et en particulier tous les professionnels de santé libéraux, lesquels ont fait le choix de cet opérateur pour la formation de leurs salariés.

Ce choix était logique car cet OPCO EP regroupe des entreprises de même taille et s’appuie sur la notion de proximité qui caractérise l’engagement des professions libérales de santé. En revanche, l’OPCO dit « de la santé » regroupe en réalité de grandes structures et des groupes comme les maisons de retraite, l’hospitalisation privée, le médicosocial, lesquels concentrent un très grand nombre de salariés par entreprise, et dont la taille n’a, de toute évidence, rien à voir avec celle des cabinets, des laboratoires et des officines.

Et ceux qui aujourd’hui s’agitent, avec des arguments désobligeants, en faisant croire qu’ils vont user de leur droit d’opposition alors qu’ils n’en ont pas le pouvoir, abusent ceux qui leur prêtent attention.

Les syndicats des professions de santé libérales qui ont opté pour l’OPCO des entreprises de proximité revendiquent leur choix, car l'OPCO EP est le seul OPCO à posséder l'expérience et les compétences requises pour répondre aux besoins de formation des personnels des professions libérales de santé. De plus, c’est un professionnel de santé libéral, en l’occurrence Philippe Gaertner, vice-président de l’UNAPL, qui en assure la vice-présidence pour le collège employeur, ce qui, s’agissant d’un organisme paritaire, constitue une fonction exécutive majeure.