Nouvelle convention nationale pharmaciens d’officine-Assurance maladie

Nouvelle convention nationale pharmaciens d’officine-Assurance maladie

Publié le 12/03/2022 par FSPF

 

Le ministre de la santé salue l’engagement des pharmaciens et annonce la création d’un DES de pharmacie d’officine

Une nouvelle convention pharmaceutique a été signée par la FSPF et l’USPO, mercredi 9 mars 2022, avec l’UNCAM et l’UNOCAM. C’est le fruit d’un travail de co-construction mené durant près de six mois par les deux syndicats représentatifs de la profession avec l’Assurance maladie.

Dans le cadre de la pandémie de Covid et afin de répondre aux attentes de la population comme des autorités sanitaires, les pharmaciens d’officine et leurs équipes ont investi le champ de la santé publique, adaptant leur exercice aux évolutions constantes de la réglementation, raison pour laquelle la nouvelle convention nationale fait évoluer les missions du pharmacien en misant avant tout sur la prévention :

•           élargissement de la compétence des pharmaciens au rappel vaccinal chez les adultes, avec une revalorisation de la rémunération de l’acte de vaccination portée à 7,50 euros

•           remise par le pharmacien d’un kit de dépistage du cancer colorectal aux patients éligibles au dépistage organisé

•           dispensation de bandelettes urinaires aux femmes présentant une suspicion de cystite aigue préalablement à toute prescription d’antibiotiques

•           entretien de sensibilisation des femmes enceintes aux risques liés à la consommation de médicaments pendant la grossesse et à l’importance de la vaccination.

Afin de garantir le bon usage des produits de santé tout en veillant à la nécessaire maîtrise des dépenses de santé, la convention pharmaceutique prévoit également :

•           la vérification de l’authenticité des ordonnances comprenant la prescription de médicaments onéreux par recoupement avec les informations disponibles dans l’espace santé numérique du patient

•           un élargissement de la liste des médicaments éligibles à l’honoraire de dispensation propre aux grands conditionnements.

Enfin, la convention prévoit des mesures incitatives pour améliorer l’accès aux soins et le parcours de soins des patients par la rémunération :

•           du pharmacien correspondant exerçant dans des zones caractérisées par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l'accès aux soins

•           de la dispensation à domicile pour les patients intégrés dans les programmes PRADO (personnes âgées, pathologies chroniques, Covid, etc.)

•           des équipements minimaux nécessaire à la mise en œuvre de la téléconsultation à l’officine.

Dans un courrier aux pharmaciens du 9 mars 2022, le ministre de la Santé s’est félicité du positionnement du pharmacien en tant qu’acteur majeur de santé publique. Il a annoncé la création d’un diplôme d’études spécialisé (DES) qui viendra réformer le troisième cycle des études pharmaceutiques tout en maintenant la distinction entre les filières officine et industrie. La FSPF a demandé que cette mesure s’accompagne des moyens financiers (rémunération des étudiants en lien avec les ARS et des pharmaciens maîtres de stage) nécessaire à l’attractivité de la profession et à la mise en place d’une dynamique en faveur de la filière officinale.

La FSPF se réjouit de la signature de cette convention et entend poursuivre ses travaux pour la revalorisation des actes professionnels et de l’évolution des missions du pharmacien d’officine.