Micmac autour des médicaments à 15 %

Micmac autour des médicaments à 15 %

Publié le 20/11/2018 par FSPF

En septembre dernier, la FSPF a dénoncé la spoliation de rémunération des pharmaciens assortie d’une augmentation du reste à charge pour les patients qui disposent d’une ordonnance ne comprenant que les médicaments à 15 % (voire 30 %) non remboursés par leur complémentaire santé.

C’est désormais confirmé par l’assurance maladie : les assurés sociaux supporteront, en plus de la part non remboursée du médicament, la part des nouveaux honoraires de dispensation (à hauteur de 30 %) issus de l’avenant n°11 de la convention pharmaceutique.

Autrement dit, le pharmacien devra expliquer à un patient âgé qui se voit, par exemple, prescrire uniquement une boîte de Stilnox (14 comprimés) et dont la complémentaire ne rembourse pas les médicaments à 15 %, que son reste à charge est de :

  • 2,63 € en 2018 ;
  • 4,32 € en 2020, s’il demande la prise en charge par l’assurance maladie ou de 3,09 € s’il y renonce.

Dans cet exemple, le patient économiserait 1,23 € (et même 1,69 € en tenant compte de la franchise limitée pour ce médicament à 0,46 €) en ne demandant pas le remboursement. Quant au pharmacien, il perdrait 5,66 € de rémunération*. 

Pour la Fédération, cette situation est inacceptable :

Soit les signataires de l’avenant n°11, CNAM - UNOCAM - USPO, n’ont pas perçu les conséquences de leur signature sur le reste à charge patient et sur la rémunération de l’officine.

Soit la CNAM a réussi le tour de force d’échanger de la marge contre des honoraires que les pharmaciens ne percevront pas.

Soit la CNAM pousse les patients à ne pas demander le remboursement pour obtenir des économies supplémentaires.

La FSPF demande à l’assurance maladie et aux complémentaires de trouver une solution urgente afin de corriger cette anomalie scandaleuse qui impacterait économiquement les officines ou augmenterait considérablement le reste à charge des patients.

 

Cordialement,

Philippe GAERTNER

Président de la FSPF

 

* correspondant à la somme des 3 nouveaux honoraires issus de l’avenant n°11 uniquement facturables si le remboursement est demandé.