Masques : soyons prêts le 11 mai !

Masques : soyons prêts le 11 mai !

Publié le 21/04/2020 par FSPF

Vous êtes nombreux à nous interroger sur la possibilité de délivrer en toute légalité des masques chirurgicaux ou FFP2 à vos patients mais également sur la possibilité de vendre des masques alternatifs au public dans la perspective du déconfinement. La conférence de presse du premier ministre, ce week-end n’a apporté aucun éclairage ni aucune nouveauté sur ces points (voir la vidéo ici).

A ce jour, rien ne s’opposerait juridiquement à ce que les pharmaciens d’officine puissent vendre des masques chirurgicaux d’importation à leurs patients, sauf bien sûr ceux provenant des dotations de l’Etat. Toutefois, compte tenu des instructions gouvernementales, les représentants de la profession recommandent aux pharmaciens d’officine de réserver ces masques de protection aux professionnels éligibles (professionnels de santé et aidants). Nous nous félicitons de l’ajout des préparateurs et étudiants en pharmacie à la liste de ces professionnels. Il était temps ! Les stocks de masques médicaux étant encore trop faibles, le ministre de la Santé vient d’ailleurs de rappeler qu’à ce jour, il n’y a pas de changement sur la doctrine de distribution de masques.

Quant aux masques alternatifs, leur vente n’est pas autorisée pour l’instant en officine. Toutefois, la FSPF a demandé que les pharmaciens d’officine deviennent distributeurs de ces masques reconnus comme une mesure additionnelle aux mesures barrières. La demande de modification par l’Ordre des pharmaciens de l’arrêté fixant la liste des produits autorisé à la vente en officine prévoit l’ajout « des masques réservés à des usages non sanitaires, conformes aux spécifications techniques en vigueur, fabriqués selon un processus industriel et délivrés dans le cadre de campagnes de santé publique ».

Le ministre de la Santé a entendu notre demande et vient d’indiquer qu’en complément des gestes barrières et de la distanciation sociale, des masques en tissu, réutilisables et répondant à des normes de filtration du virus, vont être progressivement déployés partout en France, avec l’appui des pharmacies.

Dans cette perspective, la FSPF s’est rapprochée des partenaires de l’officine, groupements de pharmaciens et grossistes répartiteurs afin de leur demander de s’approvisionner dans la perspective du déconfinement.

En vue de la mise en oeuvre du déconfinement, le gouvernement doit prévoir :

  • Une mise à disposition de masques chirurgicaux dans les officines, prise en charge par les pouvoirs publics, pour les personnes malades et les plus fragiles.
  • La possibilité la plus large, incluant les officines, de distribuer des masques médicaux et alternatifs pour le 11 mai.