Homéopathie : gare aux effets du déremboursement

Homéopathie : gare aux effets du déremboursement

Publié le 10/07/2019 par FSPF

Conformément à ses engagements, la ministre de la Santé Agnès BUZYN a suivi l’avis de la Haute Autorité de santé (HAS) de mettre fin au remboursement des médicaments homéopathiques. Ce déremboursement s’effectuera en deux étapes : à partir du 1er janvier 2020, leur taux de remboursement passera de 30 % à 15 %, puis le 1er janvier 2021, ils seront radiés de la liste des médicaments pris en charge par l’assurance maladie.

La FSPF ne peut que regretter le déremboursement total de ces spécialités utiles à de nombreux patients. Les produits homéopathiques sont des médicaments et leur remboursement par le régime obligatoire ou les organismes complémentaires garantit l’égal accès aux soins sur le territoire. La fin de leur prise en charge risque de s’accompagner d’une hausse importante de leurs prix industriels et de la TVA au détriment des patients.

Du fait notamment de la modification de la marge liée à l’avenant n°11, cette décision du gouvernement aura également des conséquences économiques importantes sur les officines, en particulier sur celles rendant un service de proximité, déjà fragilisées. Dans ce contexte, la FSPF demande que soit accordée à la profession une compensation conventionnelle dans les plus brefs délais.

 

Cordialement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF