La FSPF signe l'avenant n°21

La FSPF signe l'avenant n°21

Publié le 29/07/2020 par FSPF

La FSPF a signé l’avenant n°21 à la convention pharmaceutique qui prévoit :

  • la mise en place d’entretiens de suivi des patients traités par anticancéreux oraux ;
  • le paiement à l’acte, et non plus sous forme de rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP), de l’ensemble des entretiens pharmaceutiques et des bilans de médication ;
  • le conditionnement, à compter du 1er janvier 2022, du versement de certaines ROSP à la participation à un exercice coordonné (incitation forfaitaire à la numérisation et à la télétransmission, valorisation des feuilles de soins électroniques, incitation à la mise à jour des cartes Vitale, utilisation de la messagerie sécurisée de santé, ouverture du dossier médical partagé, mise en œuvre de la télémédecine dans les officines).

Dans une première version de cet avenant soumise aux syndicats, ce dernier point nous apparaissait très contraignant pour certains confrères, car l’Assurance maladie considérait l’exercice coordonné comme l’obligation pour un pharmacien de participer à une équipe de soins primaires (ESP), une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) ou une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS).

La nouvelle version que nous venons de signer élargit le principe de l’exercice coordonné aux équipes ouvertes organisées autour du patient, suivant ainsi la recommandation de la FSPF dans le cadre du Ségur de la santé.

Cet assouplissement des règles, demandé par la FSPF, a permis la signature unitaire par les deux syndicats ; les pharmaciens vont donc dès à présent pouvoir facturer les accompagnements réalisés en 2019 et au premier semestre. Voilà une très bonne nouvelle pour la profession au regard des avancées que représente cet avenant pour les patients.

 

 

Confraternellement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF