La FSPF appelle la CAVP à mobiliser ses réserves en faveur de la profession

La FSPF appelle la CAVP à mobiliser ses réserves en faveur de la profession

Publié le 29/05/2020 par FSPF

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les pharmacies d’officine ont maintenu une activité de santé publique de qualité au service de la population. Entreprises essentielles à la vie de la Nation, elles sont restées ouvertes afin d’assurer la continuité des soins de leurs patients. 

Cette mobilisation de la profession ne s’opère toutefois pas sans casse économique et sociale, la réduction d’activité consécutive au confinement de la population ayant pour conséquence une baisse moyenne du chiffre d’affaires des officines et, pour une part significative d’entre elles, un recours au dispositif d’activité partielle. 

Pour pallier les difficultés économiques liées à la crise sanitaire, le Gouvernement a prévu une aide spécifique pour les professionnels de santé libéraux. Mais l’intégralité de son versement ne devrait intervenir que dans plusieurs mois. Parallèlement, le Parlement examine actuellement un projet de loi portant diverses dispositions urgentes pour faire face aux conséquences de l'épidémie de Covid-19. Celui-ci prévoit d’autoriser les caisses de retraite des professions libérales à affecter, en 2020, une partie de leurs réserves au financement d’aides exceptionnelles versées aux cotisants ainsi qu’aux conjoints collaborateurs. 

Favorable à cette mesure, et en attendant l’aide promise par l’État, la FSPF demande à la Caisse d'assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP) de mobiliser ses réserves pour verser sans tarder, une fois le projet de loi adopté, une aide financière aux officines de pharmacie afin de limiter l’impact économique de la crise sanitaire actuelle.

 

Confraternellement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF

 

Crédit photo : CAVP