Dispensation adaptée : une usine à gaz !

Dispensation adaptée : une usine à gaz !

Publié le 01/07/2020 par FSPF

A partir d'aujourd'hui, 1er juillet, sur présentation d’une ordonnance à posologie variable, vous avez la possibilité de tracer les lignes « sous-délivrées » en saisissant le code DAD (code traceur par ligne) en fin de facturation. 

En signant l’avenant conventionnel instaurant la « dispensation adaptée », l’assurance maladie et l’USPO insinuent donc que les pharmaciens surchargent les délivrances ! Ce principe est insultant pour la profession.

Nous vous invitons cependant à effectuer ce topage afin de montrer à tous que nous pratiquons déjà naturellement, et très majoritairement, cette régulation des délivrances. Car, au final, ces déclarations massives n’auront aucune incidence sur les volumes dispensés.

De plus, en ne prenant pas compte la baisse d'activité liée à l'épidémie de Covid, les cosignataires aggravent le risque de ne constater aucune diminution des volumes, pourtant nécessaire au déclenchement du paiement de la ROSP par comparaison aux volumes de l'année n-1. 

Cela ne vous rapportera que les malheureux 10 cts alloués à ce code traceur mais aidera la profession à convaincre les autorités de tutelles de la nécessité de travailler à la valorisation des « vraies » interventions pharmaceutiques.

 

Cordialement, 

Philippe BESSET

Président de la FSPF