Dispensation adaptée : couacs dans la facturation

Dispensation adaptée : couacs dans la facturation

Publié le 03/08/2020 par FSPF

Un mois après la mise en place du code DAD, l’usine à gaz n’est toujours pas opérationnelle. De nombreux confrères nous remontent des anomalies dans le règlement des factures comprenant plus d’un code DAD : les caisses ne règlent que 10 centimes quel que soit le nombre de codes DAD topés sur l’ordonnance.

La FSPF a saisi la CNAM qui va modifier très prochainement son système d’information et le cahier des charges Sesam-Vitale afin de résoudre ces dysfonctionnements. Nous ne manquerons pas de vous informer dès que l’assurance maladie aura réalisé les corrections nécessaires.

Dans l’attente, continuez de facturer toutes les DAD, même si vous ne recevez qu’un paiement partiel. Les caisses paieront l’intégralité des DAD non payées à la rentrée.

Pour la part complémentaire, vous pouvez d’ores et déjà recycler vos factures rejetées par les mutuelles qui ne connaissaient pas le code DAD afin d’en obtenir le paiement.

Cette situation montre l’impréparation de ce dossier qui, alliée à la volonté obstinée d’un signataire de l’appliquer le plus vite possible, entraîne les pharmaciens dans des difficultés dont ils se seraient bien passés en cette période compliquée.

 

Confraternellement, 

Philippe BESSET

Président de la FSPF