Congrès des pharmaciens - communiqué du cabinet de la Ministre de la Santé

Congrès des pharmaciens - communiqué du cabinet de la Ministre de la Santé

Publié le 23/10/2017 par FSPF

 

Communiqué de Jacques-Olivier DAUBERTON

Au nom de la Ministre des solidarités et de la santé

 

Congrès national des pharmaciens - Montpellier

Samedi 21 octobre 2017

 

Monsieur le président,

Mesdames, Messieurs les professionnels de santé,

Chers collègues,

Mesdames, Messieurs,

 

Je regrette de ne pouvoir être présent aujourd’hui à votre congrès.

Ce regret est d’autant plus sincère que, comme vous le savez, la ministre a lancé les travaux, le mois dernier, de la stratégie nationale de santé. Or, votre implication à ce titre est à la fois salutaire et significative.

Vous le savez, nous devons passer d’un système cloisonné, à un système centré sur les besoins de nos concitoyens. A ce titre, la ministre a présenté un plan d’accès aux soins. Ces mesures seront mises en œuvre l’an prochain dans les territoires, via les projets régionaux de santé – projets qui seront définis par les Agences régionales de santé.

Vous serez impliqués étroitement dans le cadre de ce plan d’accès aux soins afin d’assurer une présence soignante adéquate partout, et au moment où cela est nécessaire. Nous sommes convaincus qu’il faut s’appuyer sur les dynamiques qui partent des territoires : notre rôle sera d’encourager vos initiatives locales.

Ce plan propose un panel de solutions adaptables à chaque territoire. A cet effet, des mesures de simplification devront libérer toutes les possibilités d’exercice et soutenir vos organisations les plus innovantes. Parce que cette démarche est un travail collectif de fond, elle s’inscrit dans la durée et a vocation à enrichir les meilleures de vos pratiques et ce, pour les porter au plus près des usagers.

L’offre vaccinale, en conséquence, aura vocation à s’élargir. La vaccination ne doit pas être remise à plus tard, faute de temps ou de complexité dans le parcours, d’autant qu’il s’agit d’un geste à la fois simple et efficace.

Aussi, dès cet hiver, il sera possible dans deux régions tests, Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes, de se faire vacciner par un pharmacien volontaire. Nous vous remercions, toutes et tous, pour avoir préparé cette expérimentation et soutenu notre démarche.

S’agissant de l’extension vaccinale, la ministre sait pouvoir compter sur les pharmaciens qui, dans leur immense majorité, soutiennent la vaccination.

De la même façon, vous êtes en première ligne pour épauler nos actions de prévention en matière de tabac. Elles doivent non seulement mailler l’ensemble des territoires, mais aussi s’adapter à tous les publics, tout en tenant compte de chacune de leur spécificité.

Aussi, nous tous souhaitons que toute la société s’engage pour faire évoluer le regard, trop souvent complaisant, porté sur la cigarette. Elle ne doit plus être une norme sociale. Je compte sur vous pour incarner localement notre combat contre la cigarette.

Par ailleurs, la ministre salue votre accompagnement des suites du Lévothyrox. Un travail doit être lancé dans le cadre de l’information au patient et aux professionnels de santé.

En un mot, tous ces exemples, tous ces thèmes que vous allez aborder, renforcent la confiance de la ministre dans la mise en œuvre, ensemble, de la stratégie nationale de santé, ce qui nécessitera, naturellement, coordination et concertation.

Je ne doute pas que nos efforts, pour répondre aux attentes de nos compatriotes, soient couronnés de succès.

Je vous remercie.