Le confinement ne doit pas être synonyme de renoncement aux soins ==> grille télésoins à télécharger

Le confinement ne doit pas être synonyme de renoncement aux soins ==> grille télésoins à télécharger

Publié le 28/04/2020 par FSPF

Depuis le début du confinement, l’ensemble des professionnels de santé constate une diminution importante des recours aux soins en ville et en établissement de santé. Cette situation anormale inquiète les soignants et les responsables d’associations d’usagers qui souhaitent encourager les personnes malades qui en ont besoin à recourir aux soins. 

Les pharmaciens sont en première ligne depuis le début de l’épidémie et des mesures exceptionnelles nous permettent de limiter ou de prévenir le renoncement aux soins (renouvellement exceptionnel des ordonnances expirées, délivrance des traitements permettant une IVG médicamenteuse, mise à disposition de médicaments disponibles en temps normal uniquement dans les pharmacies à usage intérieur des établissements de santé…). 

Les circonstances actuelles confirment donc le rôle essentiel que nous jouons dans le suivi des patients et nous invitent à aller plus loin, en nous appropriant les missions dévolues au pharmacien correspondant et en recourant, dans le cadre du confinement, au télésoin

Depuis la loi de santé de juillet 2019 et dans des conditions devant être fixées par divers textes d’application, le pharmacien correspondant désigné par le patient peut renouveler les traitements chroniques et en adapter les posologies. Ce faisant, il contribue à la continuité des traitements, à la prévention des risques iatrogènes et limite des hospitalisations qui seraient plus que malvenues dans le contexte actuel. Couplé au télésoin, le dispositif du pharmacien correspondant renforce, en période de confinement, la relation patient-pharmacien. 

Face à l’urgence de santé publique que représente la diminution des consultations médicales, ces deux outils ouvrent la voie à une démarche active de notre profession vers les patients les plus vulnérables suivant un traitement chronique. Le développement de la télémédecine et de la consultation téléphonique par le médecin traitant est également une réponse particulièrement utile dans cette période. 

La FSPF vous appelle donc à contacter téléphoniquement les patients en ALD qui ne se rendent plus à l’officine et auxquels vous avez dispensé au moins quatre fois le même traitement entre le 1er septembre 2019 et le 29 février 2020 afin de : 

  • leur rappeler l’importance du respect de leur traitement, y compris en période d’épidémie ;
  • les inviter à retirer leur traitement habituel à l’officine ou en organisant son portage au domicile du patient[1], au vu d’une ordonnance en cours de validité ou au moyen du renouvellement exceptionnel lorsque cela est possible. Dans ce dernier cas, vous informerez le médecin prescripteur de la délivrance ;
  • les inciter à consulter, en présentiel ou à distance, leur médecin traitant

Pour vous aider dans cette démarche, nous avons conçu pour vous une grille téléchargeable ici dont vous pouvez vous inspirer dans la conduite de cet échange.

Assimilant cet entretien à un véritable acte de télésoin, la FSPF s’est rapprochée des éditeurs de logiciels afin que vous puissiez de façon simple le tracer dans le dossier du patient tant pour en faciliter le suivi que pour en documenter le contenu dans la perspective de la finalisation, par la publication des mesures réglementaires nécessaires à leur application, des dispositifs du pharmacien correspondant et de télésoin. 

 

Confraternellement,

Philippe BESSET

Président de la FSPF

 

[1] Lorsque les patients sont dans l’impossibilité de se rendre à l’officine, ils peuvent bénéficier du portage à domicile de leur traitement par les bénévoles de la Croix Rouge Française (livraison à domicile par l’intermédiaire de la Croix Rouge).