a la une

philippegaertner

Une occasion unique
Q
uand on se penche un instant sur ce qui fait la force de notre profession, une évidence saute aux yeux : les pharmaciens sont des professionnels de santé rompus à la délivrance de spécialités pharmaceutiques délicates à manier, souvent vitales pour le patient… mais ce critère n’est pas suffisant à nous distinguer ; d’autres professions manipulent également ces molécules et accompagnent le patient, je pense notamment aux médecins et aux infirmières.
Non, ce qui fait l’ADN des pharmaciens, c’est leur double appartenance au monde de la santé et au monde de l’entreprise, leur capacité à prendre les meilleures décisions à la fois au nom de la sauvegarde de leur officine mais aussi pour la sécurité de leurs patients. Cette compétence est unique et c’est à elle que la FSPF a fait appel en imaginant le protocole d’accord sur les honoraires pharmaceutiques qui sera finalisé au moment où vous lirez ces lignes.

lire la suite

fil'actu

17/04 11:37 Le président du Leem (Les entreprises du médicament), Patrick Errard, estime que "le médicament ne peut plus être considéré comme le pivot de la recherche de nouvelles éconnomies". Dans un communiqué publié ce matin, le Leem interpelle le Premier ministre sur "les conséquences des mesures de régulation prises ces trois dernières années" et pointe le "risque de décrochage" de l'industrie pharmaceutique française. D'ores et déjà, "les prévisions pour 2014 font envisager une décroissance d'environ 1,5% du marché remboursable", indique la fédération.
16/04 15:58 Le Premier ministre, Manuel Valls, a présenté ce matin, le détail du plan d'économies des dépenses publiques, d'un montant de 50 milliards d'euros d'ici 2017 dont 10 milliards pour l'assurance maladie. Cet objectif reposera notamment sur "une consommation plus raisonnée" des médicaments, "un plus grand recours aux génériques et des prix davantage en adéquation avec l'innovation thérapeutique". Un projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) rectificatif sera présenté "avant l'été".
15/04 17:42 L'organisme gestionnaire du développement professionnel continu (OGDPC) "présente ses plus sincères excuses pour le retard constaté dans le paiement" des indemnités dues au titre de l'année 2013. Dans un message adressé au professionnels de santé, l'OGDPC justifie cette situation par "l'afflux de dossiers de demandes d'organismes de DPC receptionnés" depuis quelques mois, mais aussi par "l'absence de coordonnées bancaires sur certains comptes personnels". Le groupement d'intérêt public rappelle que "les montants engagés ont été provisionnés" et ajoute qu'il "s'emploie à trouver des solutions pour que ces délais soient fortement réduits" en 2014.
11/04 18:00 L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) et la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts) lancent une étude pharmaco-épidémiologique sur "le risque de survenue de maladies auto-immunes chez les femmes vaccinées" contre le papillomavirus humain (HPV). Dans un communiqué diffusé hier, l'ANSM précise que "le rapport bénéfice/risque favorable" de Gardasil (Sanofi) n'est pas remis en cause.
10/04 11:21 Après avoir saisi l'Autorité de la concurrence, l'association UFC-Que Choisir appelle le gouvernement à "publier sans délai le décret mettant en place les recommandations temporaires d’utilisation (RTU) pour motif économique, en souffrance depuis plus d’un an". But de ces procédures : permettre l'autorisation d'Avastin dans la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) "alors que la polémique enfle sur le coût du seul médicament autorisé, Lucentis". Ce dernier "est ainsi devenu la plus grosse dépense de médicaments de l’Assurance maladie, avec un coût pour la collectivité de 438 millions d’euros en 2013, en progression très rapide d’environ 45 % en deux ans".
09/04 17:37 Marisol Touraine récupère la Santé dans l'intitulé de son ministère. L'Elysée a annoncé aujourd'hui la nomination de deux secrétaires d'Etat auprès de la ministre "des Affaires sociales et de la Santé" : la sénatrice de l'Oise Laurence Rossignol sera en charge de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie, tandis que la députée des Pyrénées-Orientales Ségolène Neuville s'occupera des Personnes handicapées et de l'Exclusion.
09/04 15:25 Les résultats d'un sondage Ifop-Pharmarket publiés aujourd'hui indiquent que 13% des Français utilisent Internet pour acheter des médicaments sans ordonnance. Parmi les 1002 personnes interrogées fin mars, 2% ont répondu utiliser "souvent" ce type de service, 5% "parfois" et 6% "rarement". Par ailleurs, 35% des sondés souhaitent "pouvoir acheter en ligne des médicaments prescrits sur ordonnance".
09/04 14:33 L'Autorité de la concurrence a indiqué ce matin dans un communiqué avoir procédé hier à "des opérations de visite et saisie inopinées" auprès d'entreprises commercialisant des médicaments anti-angiogéniques, utilisés dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Quatre laboratoires pharmaceutiques distribuent ces produits : Bayer (Eylea), Pfizer (Macugen), Novartis (Lucentis) et Roche (Avastin). L'Autorité n'a pas précisé lesquels sont "suspectés d'avoir mis en oeuvre des pratiques anticoncurrentielles".
08/04 17:20 La contribution exceptionnelle - dite "surtaxe" - sur l'impôt sur les sociétés (IS) sera supprimée en 2016, a indiqué le Premier ministre, Manuel Valls, lors de sa déclaration de politique générale. Le taux principal de l'IS, actuellement de 33,3 %, sera ramené à 28 % en 2020, "avec une première étape intermédiaire en 2017". La contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) sera "entièrement supprimée en trois ans" et "plusieurs dizaines de petites taxes complexes et de faible rendements" seront abolies.
08/04 17:11 Les cotisations patronales pour les salariés au Smic seront "entièrement supprimées" au 1er janvier 2015, a annoncé le Premier ministre, Manuel Valls, dans sa déclaration de politique générale. Le barème des allègements sur les salaires inférieurs à 1,6 Smic sera "modifié en conséquence" pour diminuer la contribution des entreprises de 4,5 milliards d'euros. Par ailleurs, les cotisations famille seront abaissées de 1,8 point au 1er janvier 2016 pour les salaires inférieurs à 3,5 Smic, entraînant un allègement supplémentaire de 4,5 milliards d'euros.
08/04 16:33 Le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé aujourd'hui lors de sa déclaration de politique générale que l'Assurance maladie participera à la réduction des dépenses publiques à hauteur de 10 milliards d'euros d'ici 2017. Un projet de loi de finances rectificative comportant de nouvelles mesures d'économies sera présenté au début de l'été.
07/04 14:17 Le gouvernement envisagerait de réaliser 10 milliards d'euros d'économies en trois ans sur les dépenses d'assurance-maladie, soit 4 milliards de plus que prévu actuellement, affirment aujourd'hui Les Echos. Ce "tour de vis sans précédent" reposerait notamment sur la poursuite "à un rythme accéléré" des baisses de prix de médicaments et de la progression des génériques.
04/04 11:56 Au détour d'un communiqué appelant à rester mobilisé contre le VIH, à l'occasion du Sidaction 2014, le ministère de la Santé précise que les tests rapides d'orientation diagnostique du virus seront disponibles en pharmacie "à la fin de l'année".
03/04 10:08 Après le moratoire auquel appelait hier la députée écologiste européenne Michèle Rivasi sur l'utilisation de Gardasil, aux côtés de quatre associations de patients, l'avocat Jean-Christophe Coubris annonçait le dépôt de vingt-cinq nouvelles plaintes contre Sanofi Pasteur-MSD et l'Agence du médicament pour atteinte involontaire à l'intégrité de la personne humaine. Dans un communiqué diffusé hier soir, le laboratoire dit "regrette[r] l'instrumentalisation du désarroi de ces jeunes filles, à des fins médiatiques".
02/04 11:55 L'Elysée a dévoilé ce matin la composition du nouveau gouvernement dirigé par Manuel Valls. Marisol Touraine y conserve le portefeuille des Affaires sociales, mais la Santé disparaît de l'intitulé de son ministère. François Rebsamen est nommé ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, à la place de Michel Sapin, muté aux Finances et aux Comptes publics. Il cohabitera à Bercy avec Arnaud Montebourg, promu ministre de l'Economie.

Votre revue

Les dernières circulaires


1 Tableau de bord économique, du 21/01
2 La FSPF dit non aux médicaments par correspondance, du 17/01
3 Salaires en officine, du 11/01
4
Vignettes orange : Liste des taux de prise en charge par les AMC conventionnées, du 31/12
5
Elections aux URPS : la FSPF obtient la majorité des voix dans 19 régions, du 22/12

FSPF

une essai

philippegaertnerCommuniqué de presse de juillet :

Retourner à l'essentiel


L' attente fut longue mais fructueuse... Après une lecture attentive, le rapport de l’Igas rate de peu le sans faute. Je mets évidemment de côté les trois cartons rouges que la Fédération a déjà décernés au texte : comment penser que le capital pourrait être ouvert, même de façon expérimentale, aux non-pharmaciens ? Il suffit de jeter un oeil à la situation de nos confrères biologistes pour se rendre compte que l’expérimentation a déjà été menée... et qu’elle a échoué. Quant à l’assertion selon laquelle seules les officines de plus de 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires seraient dignes d’être viabilisées, elle frise le non-sens. Je ne reviendrai pas sur le point concernant la vente de médicaments sur Internet, les inspecteurs ayant honnêtement fait état de différences d’approche entre eux. Pour le reste, la FSPF accueille ce texte avec envie. L’envie que nombre de ces propositions ne restent pas lettre morte. La plus symbolique et la plus ambitieuse d’entre elles étant la conversion de la profession à l’honoraire. J’écris « conversion » parce que, pour tous les pharmaciens, il s’agit bien d’un changement de mentalité, plus que d’une simple opération mathématique.

Lire la suite : une essai

 
philippegaertner

Une occasion unique
Q
uand on se penche un instant sur ce qui fait la force de notre profession, une évidence saute aux yeux : les pharmaciens sont des professionnels de santé rompus à la délivrance de spécialités pharmaceutiques délicates à manier, souvent vitales pour le patient… mais ce critère n’est pas suffisant à nous distinguer ; d’autres professions manipulent également ces molécules et accompagnent le patient, je pense notamment aux médecins et aux infirmières.
Non, ce qui fait l’ADN des pharmaciens, c’est leur double appartenance au monde de la santé et au monde de l’entreprise, leur capacité à prendre les meilleures décisions à la fois au nom de la sauvegarde de leur officine mais aussi pour la sécurité de leurs patients. Cette compétence est unique et c’est à elle que la FSPF a fait appel en imaginant le protocole d’accord sur les honoraires pharmaceutiques qui sera finalisé au moment où vous lirez ces lignes.

Lire la suite : à la une