a la une

philippegaertner

L'éspoir malgré tout
A l’orée d’une rentrée qui s’annonce bienchargée avec, entre autres, la mise en place des entretiens  sur l’asthme et les habituelles tractations avant la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015, je voulais relever quelques signaux – faibles, certes, mais bien réels – qui doivent inciter les pharmaciens à espérer. Vous avez, pour la grande majorité d’entre vous, reçu la simulation de la nouvelle rémunération que vous a envoyée IMS à la demande de la FSPF. L’occasion pour tous de se rendre compte des conséquences positives de la mise en place des honoraires, malgré les campagnes de dénigrement dont cette réforme a fait l’objet depuis des mois.

lire la suite

fil'actu

01/09 16:51 L'Académie de pharmacie s'élève à son tour contre le projet de réforme des professions réglementées. « Toute déréglementation risque d'hypothéquer lourdement la santé publique et de mettre en cause les engagements pris pour développer les missions de prévention et de pharmacovigilance des pharmaciens d'officine », alerte-t-elle dans un communiqué diffusé ce jour.
01/09 12:30 Suite à leur réévaluation achevée en juillet dernier, les spécialités contenant de la dompéridone à 20 mg seront retirées du marché à compter du 10 septembre prochain, prévient l'Agence nationale de sécurité du médicament. La réévaluation a permis de confirmer « le risque d’effets indésirables cardiaques graves » : la dose maximale quotidienne est dorénavant de « 30 mg chez l’adulte et l’adolescent à partir de 12 ans, et de 0,75 mg/kg chez le nouveau-né, le nourrisson, l’enfant (< 12 ans) et l’adolescent de moins de 35 kg ». Les formes dosées à 10 mg restent disponibles.
29/08 14:57 Le collectif Ma Pharmacie ne fermera pas, soutenu par la FSPF, lance une « soirée verte » pour dénoncer les dangers du projet de loi sur les professions réglementées : lundi 1er septembre, à partir de 20 h, il appelle l’ensemble des pharmacies d’officine à laisser leur croix allumée toute la nuit. Il propose également de colorer les eaux des cours d’eau et fontaines avec de la fluorescéine à 20 h 30.
La Fédération régionale de Méditerranée se mobilise également via une « affiche rouge » visible dans toutes les pharmacies du Sud la semaine prochaine. Son slogan : « Pourquoi sacrifier votre pharmacie au profit de la grande distribution ? ».
29/08 11:36 Après l'Union nationale des professions libérales (UNAPL), c'est au tour de la Chambre nationale des professions libérales (CNPL) de dénoncer « les attaques répétées [du gouvernement] à l'encontre des professions réglementées et leur stigmatisation ». Le Premier ministre a en effet déclaré hier, lors de la Conférence des ambassadeurs : « Nous devons aller vite et prendre des mesures fortes : ouverture des professions réglementées, fin des monopoles indus et des rentes de situation. » Manuel Valls a ajouté : « Je mesure les oppositions que ces réformes suscitent mais je ne renoncerai à aucune mesure qui peut favoriser l’emploi, améliorer le pouvoir d’achat des Français, stimuler la croissance. »
28/08 11:45 L’Union nationale des professions libérales (UNAPL) déclare dans un communiqué vouloir « rencontrer d’urgence le nouveau ministre de l’Économie pour engager avec lui un travail de fond sur l’avenir des professions libérales ». Elle ajoute avoir « bien noté que la réforme des professions règlementées faisait partie des priorités réaffirmées dernièrement par le Président de la République ».
28/08 09:30 L'arrêté fixant le pourcentage maximal de coopérations commerciales sur les génériques est paru au Journal officiel de ce matin. Ces coopérations sont dorénavant fixées à « 40 % du prix fabricant hors taxes ou du prix fabricant hors taxes correspondant au tarif forfaitaire de responsabilité, par année civile et par ligne de produits, pour chaque officine ».
27/08 12:13 Lors de la passation de pouvoir ce matin à Bercy, entre Arnaud Montebourg et Emmanuel Macron, le nouveau ministre a signalé qu'il allait « porter » le projet de loi de croissance conçu par Arnaud Montebourg, à savoir celui qui traitera notamment des professions réglementées.
26/08 19:10 La composition du nouveau gouvernement est tombée : Marisol Touraine reste ministre de la Santé, François Rebsamen ministre du Travail, Michel Sapin ministre des Finances et Stéphane Le Foll ministre de l'Agriculture. Arnaud Montebourg est en revanche remplacé à la tête du ministère de l'Économie par Emmanuel Macron, 36 ans, ancien secrétaire général adjoint de l'Élysée.
25/08 17:31 Arnaud Montebourg vient d'annoncer, au cours d'une conférence de presse express, qu'il « reprenait sa liberté ». L'ancien ministre de l'Économie n'a donné aucun détail sur le futur du projet de loi sur le pouvoir d'achat, donc sur les professions réglementées.
25/08 16:46 Sonalto est ravi : « les assistants d'écoute préréglés d’une puissance maximale de 20 décibels » font désormais partie de la liste des marchandises dont le pharmacien d'officine peut faire commerce, selon un décret paru au Journal officiel vendredi dernier.
25/08 16:20 Le décret supprimant la vignette pharmaceutique a paru au Journal officiel ce week-end. Il fixe également les nouveaux délais d'écoulement des stocks en officine et chez les grossistes-répartiteurs en cas de changement de prix.
25/08 10:26 Manuel Valls, premier ministre, a été chargé par François Hollande de former un nouveau gouvernement d'ici mardi. Cette démission survient sur fond de tensions avec deux des membres de l'actuel gouvernement : Arnaud Montebourg, ministre de l'Économie, et Benoit Hamon, ministre de l'Éducation nationale.
22/08 11:06 Les pharmaciens volontaires pour expérimenter la vente à l'unité de certains antibiotiques ont jusqu'au 31 août pour se manifester auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d'Azur et jusqu'au 8 septembre auprès des ARS Île-de-France, Lorraine et Limousin. Un objectif national de 100 testeurs a été fixé. Les officines participantes seront rémunérées jusqu'à 1 500 euros par an si elles sont « expérimentatrices », jusqu'à 300 euros si elles sont « témoins ».
21/08 11:51 Un pas de plus est franchi au sein de l'Agence européenne du médicament vers une restriction d'utilisation de la bromocriptine dans l'inhibition de la lactation : le Groupe de coordination des procédures de reconnaissance mutuelle et décentralisées (CMDH) approuve à la majorité la recommandation du Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (Prac), à savoir restreindre son utilisation aux situations où l'allaitement doit être arrêté pour raison médicale, notamment après une fausse couche, une interruption de grossesse, le décès du nouveau-né ou si la mère est infectée par le VIH. La Commission européenne rendra sa décision finale fin septembre.
20/08 10:46 Deux arrêtés parus ce jour au Journal officiel mettent fin aux campagnes de vaccination contre les infections invasives à méningocoque B menées dans les Pyrénées-Atlantiques, la Somme et la Seine-Maritime. L'incidence y est aujourd'hui comparable à celle observée avant l'émergence des foyers. Néanmoins, les personnes qui ont débuté une vaccination, avec Bexsero ou MenBvac, doivent l'achever avec le même vaccin.

La nouvelle rémunération des pharmaciens


Votre revue

Les dernières circulaires


1 Tableau de bord économique, du 21/01
2 La FSPF dit non aux médicaments par correspondance, du 17/01
3 Salaires en officine, du 11/01
4
Vignettes orange : Liste des taux de prise en charge par les AMC conventionnées, du 31/12
5
Elections aux URPS : la FSPF obtient la majorité des voix dans 19 régions, du 22/12

FSPF

une essai

philippegaertnerCommuniqué de presse de juillet :

Retourner à l'essentiel


L' attente fut longue mais fructueuse... Après une lecture attentive, le rapport de l’Igas rate de peu le sans faute. Je mets évidemment de côté les trois cartons rouges que la Fédération a déjà décernés au texte : comment penser que le capital pourrait être ouvert, même de façon expérimentale, aux non-pharmaciens ? Il suffit de jeter un oeil à la situation de nos confrères biologistes pour se rendre compte que l’expérimentation a déjà été menée... et qu’elle a échoué. Quant à l’assertion selon laquelle seules les officines de plus de 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires seraient dignes d’être viabilisées, elle frise le non-sens. Je ne reviendrai pas sur le point concernant la vente de médicaments sur Internet, les inspecteurs ayant honnêtement fait état de différences d’approche entre eux. Pour le reste, la FSPF accueille ce texte avec envie. L’envie que nombre de ces propositions ne restent pas lettre morte. La plus symbolique et la plus ambitieuse d’entre elles étant la conversion de la profession à l’honoraire. J’écris « conversion » parce que, pour tous les pharmaciens, il s’agit bien d’un changement de mentalité, plus que d’une simple opération mathématique.

Lire la suite : une essai

 
philippegaertner

L'éspoir malgré tout
A l’orée d’une rentrée qui s’annonce bienchargée avec, entre autres, la mise en place des entretiens  sur l’asthme et les habituelles tractations avant la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015, je voulais relever quelques signaux – faibles, certes, mais bien réels – qui doivent inciter les pharmaciens à espérer. Vous avez, pour la grande majorité d’entre vous, reçu la simulation de la nouvelle rémunération que vous a envoyée IMS à la demande de la FSPF. L’occasion pour tous de se rendre compte des conséquences positives de la mise en place des honoraires, malgré les campagnes de dénigrement dont cette réforme a fait l’objet depuis des mois.

Lire la suite : à la une